À NE PAS MANQUER ! CLIC ICI :
Accueil / Le chiot / Tu seras un chien mon chiot – Patrick Formoso

Tu seras un chien mon chiot – Patrick Formoso

Comment aider son chiot à devenir un chien équilibré ?

Quand vous choisissez votre chiot assurez vous avant tout qu’il vienne d’un élevage professionnel ou amateur digne de ce nom, c’est-à-dire, exerçant suivant l’éthique du respect de l’animal. Pour cela, faites appel au club de la race ou un comportementaliste canin qui saura vous guider dans votre démarche. Un éleveur connaissant son métier ne laissera JAMAIS partir un chiot avant un minimum de 8 à 9 semaines (c’est la loi). Pourquoi ? Parce que la vente d’un chien est réglementée et avant cette période, le chiot a besoin de rester près de sa mère. Combien de futurs maîtres trop pressés d’avoir un chiot répondent à une petite annonce (souvent illégale) pensant faire une « bonne affaire » mais achètent un chiot trop cher et se retrouvent dès le départ avec un animal d’1 mois ½ qui présente déjà de graves troubles de comportement.

Les devoirs du maître envers son chiot

Quelle  que soit la raison qui vous a motivé à adopter un chiot vous avez une obligation envers lui : lui permettre de devenir unjaide-mon-chiot-a-rester-seul chien équilibré.

Quand le maître acquiert son chiot il a une idée plus ou moins floue de ce qu’il va devoir accomplir pour réussir son éducation. D’autant plus si c’est son premier chien, c’est même quelquefois, un peu la panique a bord. Qui ne craque pas devant cette boule de poils, n’ayant qu’une envie :  la prendre dans ses bras et la surprotéger. Sachez que l’on enlève un chiot à sa mère à 8-10 semaines, âge où le chiot est sevré mais où la période d’attachement à la mère n’est pas encore terminée.

Après la période d’attachement : le détachement

Votre rôle est de le choyer, répondre à toutes ses sollicitations pendant quelques semaines en remplaçant sa mère, ce qui va lui permettre de se sentir protégé par une personne du groupe, qu’est sa nouvelle famille.

Cette période d’attachement est nécessaire et très importante elle va permettre à votre chiot d’aller sereinement vers la phase suivante celle du détachement.

Cependant, gardez bien à l’esprit que cette période d’attachement doit avoir une fin impérative qui se situe vers 3 mois 1/2 a 4 mois maximum, période à laquelle vous allez devoir rompre ce lien unique avec votre chiot, en repoussant sans aucun état d’âme ses avances. Maintenant, c’est vous qui décidez, comme le ferait sa mère s’il était resté à ses cotés. Vous êtes décisionnaire du moment des caresses, du début et de la fin des jeux…

Soyez conscient de l’importance de cette rupture quel que soit le chiot et sa race. Il en va de son équilibre psychologique futur. Pour le chiot ce futur est proche de quelques semaines. N’ayez aucune crainte, ce changement d’attitude ne va en rien altérer vos relations de tendresses avec lui. Simplement, ce sera vous l’instigateur de ces relations et il verra en vous son ‘leader’, son point de référence, ce qui le rassurera. 

J’aide mon chiot à rester seul, le Guide   cliquer ici

J’aide mon chien adulte à rester seul › cliquer ici

Que faut-il apprendre à son chiot en priorité ?

Que devez-vous apprendre à votre chiot dans les deux premières semaines de son arrivé chez vous ? À s’asseoir ? Se coucher ? Marcher au pied ? Donner la patte ? Répondre a son nom ? Le faire obéir de suite ? … ou bien le placer dans des conditions psychologiques optimales afin qu’il assimile par la suite plus facilement ces ordres ?…  

L’erreur commise par beaucoup de maîtres qui sont fiers (à juste titre) de montrer de quoi est capable leur chiot si jeune est de travailler d’abord l’obéissance,  en négligeant totalement le bien être psychologique du chiot. Lui enseigner tous ces ordres n’est pas le plus important pour l’instant, cela peut attendre et éventuellement se travailler en parallèle. 

Répondez à cette question : est-il préférable qu’il vous obéisse de suite au doigt et a l’œil ou bien qu’il soit sagement à la maison à jouer et dormir en vous attendant sans rien détruire ?

Un chien s’éduque tout au long de sa vie, il en a besoin pour son équilibre mental. D’autant plus qu’en grandissant, il passera par des périodes pendant lesquelles il remettra en cause votre ‘leader ship’. C’est pourquoi il est nécessaire de pratiquer, ce que j’appelle, des piqûres de rappel éducative. Pour cela vous disposerez de tout votre temps.

Mais par contre vous ne disposerez que de quelques semaines et ceci dès son arrivée, pour lui apprendre la phase la plus importante de son éducation : rester seul chez vous quand cela est nécessaire et être capable de gérer son stress (ensemble de pressions et contraintes de son environnement), en appréciant même ces instants de solitude. 

J’aide mon chiot à rester seul, le Guide  › cliquer ici

J’aide mon chien adulte à rester seul › cliquer ici

Un chien peut-il vivre seul ? 

Le chien est fait pour vivre au sein d’un groupe et au coté de son maître, il ne supporte pas d’être seul. Malheureusement,  les obligations sociales font que vous ne pouvez l’emmener partout avec vous. Votre chiot se moque éperdument de la vie que vous menez, lui ce qui l’importe, c’est d’être près de vous. D’où l’importance cruciale de bien remplir votre rôle pour l’aider a se construire, à accepter cette solitude et pouvoir gérer au mieux son stress.  Si vous faites tout ce qu’il faut, au bon moment, tout se passera bien.

Quel est l’ingrédient magique qui va faire que tout va bien se passer ? Tout simplement la confiance que vous allez lui transmettre à son arrivée chez vous. Sereinement, votre chiot va devenir indépendant et ne pas dépendre de vous émotionnellement.

Les risques si vous n’effectuez pas cet apprentissage indispensable ?

jaide-mon-chiot-a-devenir-un-chien-equilibreJ’insiste fortement sur ce point. Les risques encourus si vous n’apprenez pas de suite l’indépendance à votre  chiot, seront très importants et cela sur une période très courte, de quelques mois.

Votre chiot déclenchera une multitudes de problèmes comportementaux qui vont s’enchaîner les uns après les autres. Il faut savoir qu’aucun de ces problèmes ne se réglerons tout seul avec le temps, bien au contraire le temps ne fera que les amplifier.

En premier lieu, l’anxiété de séparation conséquence du stress qui se met en place alors même que vous êtes chez vous avec votre chiot. Il vous suit partout à travers la maison ne supportant pas de rester seul alors que vous êtes dans une autre pièce même quelques instants. Il surveille vos allers et venues constamment, est toujours sur le qui-vive, sursaute au moindre bruit et vient se réfugier près de vous… En se comportant ainsi,  il ne profite pas des périodes de repos indispensable à son équilibre.

J’aide mon chiot à rester seul, le Guide  › cliquer ici

J’aide mon chien adulte à rester seul › cliquer ici

Ce comportement va monter rapidement en intensité lorsque vous quitterez la maison. Pour lui, cela va être le début d’une grande souffrance morale. Il se retrouve seul, sans son être d’attachement et son anxiété va monter crescendo et se traduire ainsi :

  • Par des aboiements sans fin votre chiot vous cherchera partout, en faisant des va-et-vient de la porte par où il vous a vu sortir, et tous les endroits où vous pourriez réapparaître, comme  les fenêtres, en cherchant votre odeur. Il ne pourra plus se raisonner ni se contrôler. La peur l’envahira…la phase de destruction va commencer.
  • La destruction par ailleurs aura plusieurs causes : l’insécurité, étant donné qu’il est seul a la maison ;  la peur car étant en hyper-activité le moindre bruit l’excite ;   la recherche d’attention,  sachant qu’un chien a besoin que son maître s’occupe de lui, il va chercher à capter cette attention en détruisant, même s’il en subit les conséquences ;  l’ennui (uniquement dans ce cas) si le chiot rester trop longtemps seul la journée et cela toute la semaine, la frustration déclenchée alors qu’il ne peut gérer seul son angoisse dans la mesure ou vous ne lui avez pas enseigner. La destruction étant dans ce cas, un moyen pour essayer de se calmer et une agressivité redirigée.
  • Ce stress va aussi compromettre son apprentissage à la propreté mais aussi  tout le reste de son éducation, car au fil des jours, il sera de moins en moins attentif et réceptif a ce que vous lui direz. En grandissant il va rester infantile, immature sans aucune assurance ayant peur de tout. 

Un des principaux risque est qu’il devienne très vite ingérable car sa seule préoccupation sera votre absence. Quand vous serez présent cette préoccupation sera de vous surveiller en permanence et ne pouvant se reposer normalement il va devenir très vite irritable…

La méfiance et la peur  le feront réagir de façon incontrôlée, il lui sera impossible d’interpréter une situation, il se posera toujours sur la défensive, incapable de faire face à un événement anodin, et finira par devenir agressif, pouvant aller jusqu’à la morsure…

Le problème ne se cantonnera pas à votre départ de la maison car votre chiot sera en souffrance psychologique sans aucune confiance en lui. Il perdra également confiance en vous  puisqu’il subit votre départ comme un abandon. Dans son état, la peur et l’insécurité qu’il ressent pendant votre absence, il les subira aussi lors de vos sorties. Avec la peur du monde extérieur et ses bruits, de la rencontre avec d’autres congénères,  de l’impossibilité de rester seul quelques instant dans la voiture

J’aide mon chiot à rester seul, le Guide   cliquer ici

J’aide mon chien adulte à rester seul › cliquer ici

Conclusion

Vous l’avez compris, ne pas prendre le temps d’effectuer cette séquence vitale pour votre chiot engendrera des comportements négatifs. Par contre, en prenant conscience  de son utilité, vous aiderez votre chiot  à devenir un chien équilibré. Et ceci  ne vous demandera que quelques semaines pendant lesquelles vous apprendrez à votre chiot à devenir un chien libre et indépendant !

© Patrick Formoso – Comportementaliste. Formé en éthologie appliquée par  l’EAPAC – Intervient sur le département 31

Auteur de : J’aide mon chiot à rester seul et J’aide mon chien à rester seul

Tél : 05 62 23 82 66 (Vous pouvez laisser un message sur le répondeur si absent)
Port : 06 01 82 55 36
Mail : formoso.patrick@neuf.fr 

Partagez si vous aimez !

Vous pouvez aussi laisser un commentaire :

2 plusieurs commentaires

  1. Bonjour, je crois que vous vous êtes inscrite sur le Forum ?

  2. J ai une petite chienne ratier
    Elle fait ses besoins à l intérieur
    J ai un appartement avec terrasse en RDC, je lui laisse la terrasse ouverte quand je pars travailler

    je ne sais pas comment m y prendre pour lui apprendre à faire sur la terrasse
    Merci d avance pour vos conseils

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

chien-probleme-comportement

Les problèmes de comportement du chien

Pourquoi le chien présente de plus en plus de problèmes de comportement ...

chien-en-ville

Chien heureux en ville : comment faire

De plus en plus de personnes acquièrent un chien alors qu’elles habitent ...

chien

Dangereux mon chien ?

Pourquoi donc y a-t-il toujours suspicion de dangerosité  en ce qui concerne ...

mon-chien-aboie-ebook

Ebook : mon chien aboie, comprendre pourquoi

Éric Bonnefoi, comportementaliste et  spécialiste de la relation homme/animal, nous fait comprendre à ...