À NE PAS MANQUER ! CLIC ICI :
Accueil / Comportement du chien / Les chiens : leurs besoins réels

Les chiens : leurs besoins réels

Les besoins réels des chiensSi l’on fait abstraction des chiens destinés à une activité très spécifique (chasse, troupeau, garde, recherche …), le choix d’accueillir un chiot ou un chien adulte, s’appuie quasiment toujours sur notre désir de donner de l’affection et d’en recevoir en retour.

Ce n’est pas mauvais en soi mais ce n’est pas suffisant pour un avenir serein avec notre chien.

Car sait-on seulement ce dont il a, lui, vraiment besoin pour s’épanouir et trouver sa juste place dans sa famille humaine ?

Il y a deux réponses à cette question, déterminantes pour l’équilibre de notre futur compagnon.

En sous-estimant leur importance, nous risquons tôt ou tard d’être confrontés à de graves problèmes comportementaux, précisément parce que nous n’aurons pas tenu compte de ces deux besoins fondamentaux.

Les besoins fondamentaux des chiens

• L’ EXERCICE

Une meute naturelle va passer une bonne partie de sa journée à marcher, pour se Chien en activiténourrir, se reposer ou se mettre à l’abri.

Cette « migration » quasi permanente est libératrice d’énergie. Le chien se fatigue physiquement, et son esprit est sans cesse occupé par les différentes sollicitations de la journée.

Donc, avant de demander quoi que ce soit à notre chien, il est important qu’il puisse se dépenser suffisamment, tous les jours.

L’intensité de cet exercice varie sensiblement en fonction du degré d’énergie propre à chaque animal, quelle que soit sa race.

Un chien reposé, calme et détendu sera donc complètement réceptif à ce qui suit :

• LA DISCIPLINE

Une meute est placée sous la conduite d’un «chef», lequel se caractérise par son assurance et son calme. Ses deux qualités lui permettent d’assurer l’équilibre et l’harmonie dans le groupe.

Puisque c’est lui qui prend les décisions, ses congénères se trouvent libérés de toute Chiens bien disciplinésresponsabilité et n’ont qu’à se laisser guider.

Le maître doit donc occuper cette position de leader.

Par l’énergie positive qu’il dégage et par son langage corporel, il indique au chien qu’il prend en charge tout ce qui le concerne, lui faisant ainsi clairement comprendre où se trouve sa place au sein de la famille.

Il n’est nullement besoin de crier, encore moins de brutaliser le chien qui est à même de comprendre ce que l’on attend de lui.

A conditions que les consignes soient claires et parfaitement compréhensibles, et à condition que le le maître se montre constant dans ce qu’il permet ou interdit.

Si nous nous efforçons de répondre au mieux à ces deux besoins, c’est à dire si nous avons à cœur de leur fournir un maximum d’exercice (promenades, jeux, activités sportives). Si par ailleurs, nous nous positionnons comme leur leader, bienveillant, ferme et calme, alors nous pouvons laisser libre cours à notre besoin de les cajoler.

Libre cours donc à L’AFFECTION à laquelle ils répondent toujours si volontiers.

En conclusion

Pour le bien-être de notre compagnon, nous devons être en mesure de lui fournir, dans l’ordre :

EXERCICE + DISCIPLINE + et ensuite seulement AFFECTION

Et non pas, comme c’est malheureusement si souvent le cas :

AFFECTION + AFFECTION + AFFECTION

Cela peut être difficile à entendre parce que nous cherchons, parfois inconsciemment, à satisfaire nos aspirations profondes. Elles sont les nôtres propres, pas celles de nos chiens. Parvenir à admettre cette réalité sera notre assurance-longue-vie avec un compagnon bien dans sa tête et ses coussinets.

Et nous n’en seront que plus heureux !

© Cécile de La Ferrière – Comportementaliste certifiée – Exerce dans le Finsitère

Partagez si vous aimez !

Vous pouvez aussi laisser un commentaire :

3 plusieurs commentaires

  1. Vous avez tout à fait raison. Cela va de soi.
    La bienveillance évoquée plus haut conduit à cette confiance qu’il est effectivement indispensable d’établir avec son chien si l’on veut parvenir à une relation sereine et équilibrée

  2. Entièrement d’accord, je partage complètement cet avis !
    Je rajouterais simplement qu’il faut instaurer un climat de confiance entre l’animal et nous.

  3. Merci pour cet excellent article! Tout est dit…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

mon-chien-aboie-ebook

Ebook : mon chien aboie, comprendre pourquoi

Éric Bonnefoi, comportementaliste et  spécialiste de la relation homme/animal, nous fait comprendre à ...

L'importance du rappel

Mon chien ne revient pas au rappel

Un chien qui ne peut être rappelé est un danger constant pour ...

Les chiens qui aboient pendant la promenade

Le chien aboyeur – Causes et solutions

Le sens des manifestations vocales : Que ce soit pour ne pas ...

Histoire d'un chien qui fait pipi sur le lit de ses maîtres

Le chien qui fait pipi sur le lit de ses maîtres

Voici l’histoire de Haigo, Jack Russel de 1 an et demi racontée ...