À NE PAS MANQUER ! CLIC ICI :

Témoignages livre Mon chien est jaloux

> Retour Mon chien est jaloux

« J’ai parcouru ce guide avec plaisir. il est clair, concis et explicite. il a bien confirmé certains de mes ressentis, et m’a permis de me rassurer sur la justesse de mes réflexions. J’aime mon chien, il me le rend. Mieux communiquer par compréhension mutuelle est un but commun, je le lis dans son regard. il apprend à parler humain..j’apprendrai à parler chien…et votre guide nous y aidera. Merci » Maryline

« Merci pour l’intérêt que vous portez à vos lecteurs. En effet, j’ai beaucoup apprécié la lecture de « mon chien est jaloux » après avoir dévoré « votre chien et vous, heureux ensemble« . J’ai beaucoup aimé ces lectures qui m’ont conforté dans ma vision de la relation que l’on devrait avoir avec son chien. Ces livres tordent le cou aux idées que certains éducateurs canin s’entêtent à enseigner et renforcent les convictions de ceux qui se donnent la peine de s’informer et de faire évoluer leur mentalité sur la façon d ‘aborder le chien en 2014. C’est confrontée au problème de la jalousie de ma chienne par rapport à certains de ses congénères, que je me suis intéressée à la lecture de ce livre. En étant moi-même éducateur-comportementaliste canin, j’avais peur de ne pas être objective dans ma façon de percevoir les comportements de ma chienne et d’y faire face. J’ai donc demandé l’avis de mes collègues qui m’ont apportés des réponses pleines de bons sens pour la plupart, mais d’autres m’ont dit que je ne devais en aucun cas tolérer ce comportement et que je devais mettre ma chienne en situation pour la corriger lorsqu’elle produit un comportement agressif. Après la lecture de ce livre, j’avais l’explication de la « jalouserie » de ma chienne et surtout je suis confortée dans l’idée que je ne dois pas provoquer ce sentiment voir tout faire pour éviter cette situation et ne surtout pas la corriger si elle produit une quelconque agressivité, mais de trouver la parade. C’est totalement en adéquation avec l’éducation que je pratique et la qualité de la relation que j’ai avec elle. Merci 🙂 »  Laure

« Mon chien est « jaloux »! Combien de fois ai-je entendu cela, sans jamais parvenir à expliquer que le mot « jaloux » était inadapté au monde canin…. J’avoue même que j’avais abandonné toute tentative d’explication !

Mais voilà qui est fait… et bien fait !

Ce guide réussit à mener petit à petit le lecteur vers d’autres chemins de pensée.

Les cadres permettent de repérer facilement les idées-clés. 

Dorénavant, il me suffira d’offrir l’ebook de Eric Bonnefoi (accompagné de son « guide pratique ») pour convaincre mes interlocuteurs et réussir par la suite à discuter avec eux ! Car en effet, que de non-sens sur le sujet ! Que de mauvaises intentions sont prêtées à tort à nos chiens, ruinant ainsi toute possibilité de compréhension et d’harmonie.

J’ai trois chiens et j’ai spécialement aimé « la relation entre chiens en l’absence de la présence du maître ». Comme le préconise Eric Bonnefoi, je ne me mêle pas de leurs affaires… et ils les règle très bien entre eux !  » Trois chiens ? Ils ne sont pas trop jaloux ? » me demande-t-on souvent … Vous connaissez ma réponse ! 

Une anecdote en guise d’illustration. Un jour, alors que je caressais Chaïna (la doyenne), Icare ( 6 mois) viens quémander son lot de caresses. Avant même que je ne puisse réagir contre cette intrusion que je n’ai pas désirée (jalouserie), Chaïna renvoie le jeune d’un aboiement impérieux. Mais le petit se permet de « répondre » de la même façon. A ce moment là arrive Doumbaé (5 ans, la cheftaine) qui se place entre les deux autres et pose sa tête sur le cou d’Icare…. et le calme revient immédiatement. La séance de caresses avec Chaïna peut continuer…Comme je continuerai à lire et relire les conseils donnés afin de mieux me placer par rapport aux chiens et décrypter les situations indésirables. « Elisabeth D. – Lalaye

« Monsieur Eric BONNEFOI nous présente le sentiment de jalousie chez nos compagnons à quatre pattes en parallèle avec l’homme. Ainsi, afin que le lecteur fasse le distinguo, la jalousie devient jalouserie pour l’animal. 

Rapidement on acquiert les outils pour comprendre les différents mécanismes de la jalousie où prédomine la notion de pluralité, le besoin d’être l’unique possesseur et ce, qu’il s’agisse d’un humain, d’un autre animal voir d’une chose. Le maître devenant l’objet d’attention le plus élevé. Ainsi nous comprenons que le chien a besoin d’être rassuré de l’affect vis-à-vis de « l’objet » d’attention le plus important dans la situation présente. Dans le cadre d’une meute, il peut s’agir d’un autre chien. 

Ayant trois chiens à la maison, l’exposé de Monsieur BONNEFOI nous éclaire quant à la compréhension de certaines de leurs attitudes, mais aussi, nous guide désormais dans notre comportement de maître.

Avec un peu plus d’imagination on peut même extrapoler avec nos congénères, n’avons-nous pas une part animale ? Fermons les yeux, remontons à la préhistoire et regardons-nous. » Georges et Sylvie S. – (Essonne)

« Le sujet de monsieur Bonnefoi est super intéressant. La notion de copie d’intérêt du maitre pour un animal ou une personne est très bien décrite. J’ai encore mieux compris l’agression de Coby envers cette chienne berger car la maitresse de la chienne a bien câliné Coby, et j’ai agi de la meme façon avec sa chienne…. et ils ont réglé leur compte dans notre dos. Ils se sont recroisé depuis (en laisse l’un comme l’autre) dans le calme. Il faut dire que si Coby a sa balle dans la gueule, il a une très grande capacité à ignorer ce qui se passe autour. Cela me permet de lui aménager tous les jours des espaces de jeu détaché. Je reste très vigilante bien entendu. » Nathalie V. Rennes – Maitresse de Coby.

« Dès son introduction l’auteur donne le ton, la lecture est d’un abord aisé et accessible à tout « type » de lectorat (pas besoin d’être féru de psychologie), on comprend ! Pas de termes techniques, les exemples parlent et nous rappellent des expériences vécues, passées ou actuelles. J’y ai appris, par exemple, que  » lorsqu’en interaction avec son chien », le fait d’arrêter les caresses et de regarder dans une autre direction provoquait une synchronisation du chien à mon mouvement ». Mauricette D. Paris – Maîtresse de Elfy

> Retour mon chien est jaloux

Ces guides vous aideront également

 
 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*