À NE PAS MANQUER ! CLIC ICI :
Accueil / Le chiot / Choisir son chiot : trouver le bon éleveur

Choisir son chiot : trouver le bon éleveur

Choisir le bon éleveurPour bien choisir son chiot, il est important en premier lieu, de sélectionner l’élevage et surtout s’informer des conditions dans lesquelles le chiot y a séjourné. Car c’est dans l’élevage que tout commence, et la manière dont la mère y est traitée va déterminer l’équilibre de la portée. Il faut savoir qu’une mère stressée produira des chiots angoissés, à l’inverse, si elle évolue dans un univers serein ses chiots seront équilibrés. Autant partir sur de bonnes bases.

Adopter un chiot dans de bonnes conditions

Vous avez pris la décision d’acquérir un chiot qui va vous accompagner pendant des

années, vous l’avez choisi parce que vous aimez un type de race mais avant tout, ce choix doit se faire par rapport à votre manière de vivrejaide-mon-chiot-a-rester-seul qui doit correspondre aux besoins du chien.

Si vous aimez faire la grasse matinée, et même si vous adorez une race précise, ne prenez pas un chien qui a un besoin important d’exercice (sachant que tous les chiens même les petites races doivent sortir pour courir et jouer dehors). Il faut savoir que certaines races ont besoin de se défouler plus que d’autres, et cela, quel que soit le temps.

Il est important de bien connaître ses besoins vitaux nécessaires a son équilibre physique et mental. Ne faites par votre choix par rapport a l’image que donne les médias sur certaines races à travers la publicité ou les films, car ceci n’est pas la réalité. Le jack russel terrier par exemple, est un chien qui a besoin d’énormément d’exercice.

 Le choix de l’éleveur

Sachant que sa provenance va avoir une grande influence sur le comportement futur de votre chiot, prenez votre temps quant au choix de l’élevage.

Il existe d’excellents éleveurs professionnels. Privilégiez ceux qui ne produisent qu’une race ou deux, plus à même de s’occuper au mieux de leurs chiens. Vous trouverez également de très bons éleveurs familiaux avertis et passionnés par leur race qui produisent de très bons chiots.

Il est indispensable de proscrire les élevages en batterie ou les femelles sont enfermées dans des cages, ne sortent pratiquement jamais, font deux portées par an jusqu’à ce qu’elles n’en peuvent plus.

À bannir également les jardineries et animaleries où sont vendus des chiots dont la

Chiots élevés en batterie

Élevage de chiens en batterie.

provenance est souvent douteuse, ou qui proviennent de ces élevages intensifs dans lesquels aucune règle d’hygiène n’est respectée. Très souvent les chiots en sortent stressés et avec des pathologies qui peuvent s’avérer très graves.

Enfin, il vaut mieux éviter le particulier qui n’y connaît absolument rien en matière d’élevage et ne voit dans la femelle qu’un moyen facile de gagner de l’argent.

Le fait d’être éleveur professionnel ou familial nécessite la connaissance parfaite du chien.

Vous l’avez compris il faut privilégier au maximum l’élevage professionnel ou familial,

Chiot Berger Australien issu d'un élevage familial

Ce chiot berger Australien est issu d’un élevage familial

c’est-à-dire un élevage où il y aura très peu de femelles reproductrices, dont  les conditions de vie des chiens élevés sont conformes à la législation et a l’éthique animale.

Un éleveur sérieux qu’il soit professionnel ou familial, fera en sorte que la femelle pendant la gestation et une fois la mise-bas effectuée, soit épanouie, qu’elle puisse s’isoler de ses petits quand elle le désire, enfin quelle mène une vie normale au sein de l’élevage ou de la famille.

On sait, grâce à certaines observations qu’une femelle stressée pendant sa gestation va retransmettre ce stress par le sang aux chiots, via les hormones. Ce phénomène va modifier le comportement du chiot et développer différents types de réactions, entre autres, anxieuses ou de panique.

La mère et la portée doivent être au maximum au contact de l’éleveur. Ainsi, le chiot va commencer à s’habituer aux bruits « normaux », courants de la maison.

Pendant les deux mois qu’il va passer dans l’élevage, plus un chiot sera confronté à ces bruits ainsi qu’aux manipulations, meilleure sera son intégration dans son nouveau monde : votre foyer.

Il va de soi que l’éleveur veillera également à ce que la mère et ses petits jouissent de moments de tranquillité, nécessaires a leur équilibre.

Où trouver de bons éleveurs

(Voir les adresses utiles en bas de la page).

Les expositions canines sont d’excellents lieux pour rencontrer des éleveurs professionnels ou familiaux, vous pourrez leur poser toutes les questions utiles afin qu’ils vous guident dans votre choix. Car c’est évident, dans une même race on peut trouver différents types de caractère.

La société centrale canine va elle aussi pouvoir vous servir dans vos recherches et vous orienter vers les élevages existants dans leur base de données.

Les clubs de race seront également à contacter pour vous renseigner et vous guider dans vos choix, théoriquement ils vous diront en toute impartialité si la race choisie correspond bien a votre mode de vie.

Enfin, il existe les revues spécialisées qui seront un excellent support pour vos recherches.

Une fois votre choix arrêté je vous conseille de faire plusieurs visites chez l’éleveur. Ainsi, le chiot que vous aurez choisi se familiarisera déjà à vous en s’imprégnant de votre odeur.

Conclusion

Pour bien choisir son chiot, il faut prendre son temps dans la recherche de l’élevage qu’il soit professionnel ou familial. Je vous conseille d’acheter des livres consacrés à la race choisie dans lesquels vous aurez le descriptif dans les moindres détails du chiot désiré.  Il ne faut pas non plus hésiter à vous faire accompagner d’un professionnel lors de vos visites car il sera apte à détecter un éventuel problème chez le chiot.

En effectuant ces démarches vous mettez un maximum de chances de votre coté pour avoir un chiot équilibré.

Enfin, il  est bon de rappeler de ne jamais  acheter un chiot sur un coup de cœur. L’acte d’adoption doit être un acte responsable et réfléchi qui vous engage moralement vis-à-vis du chiot pendant un minimum de dix années.

Un bon éleveur fait revenir plusieurs fois les futurs maîtres, ce qui lui donne une certaine assurance sur le désir réel d’acquisition du chiot.

Pour aller plus loin, et être guidé pas à pas pour aider votre chiot à rester seul › J’aide mon chiot à rester seul

© Patrick Formoso – Comportementaliste. Formé en éthologie appliquée par  l’EAPAC – Intervient sur le département 31

Tél : 05 62 23 82 66 (Vous pouvez laisser un message sur le répondeur si absent)
Port : 06 01 82 55 36
Mail : 
formoso.patrick@neuf.fr
Auteur de : J’aide mon chiot à rester seul et J’aide mon chien à rester seul

Société centrale canine ›  Site Internet

Répertoire des club de races › Site Internet

Calendrier des expositions canines › Site Internet

Partagez si vous aimez !

Vous pouvez aussi laisser un commentaire :

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

chien-probleme-comportement

Les problèmes de comportement du chien

Pourquoi le chien présente de plus en plus de problèmes de comportement ...

chien-en-ville

Chien heureux en ville : comment faire

De plus en plus de personnes acquièrent un chien alors qu’elles habitent ...

chien

Dangereux mon chien ?

Pourquoi donc y a-t-il toujours suspicion de dangerosité  en ce qui concerne ...

mon-chien-aboie-ebook

Ebook : mon chien aboie, comprendre pourquoi

Éric Bonnefoi, comportementaliste et  spécialiste de la relation homme/animal, nous fait comprendre à ...