À NE PAS MANQUER ! CLIC ICI :
Accueil / Races de chiens / Chiens de petite taille / Le chihuahua : caractère et besoins

Le chihuahua : caractère et besoins

• Chihuahua – Race présentée par Colette, éleveuse dans le Puy-de-Dôme

Idi des Mini Elidyle

Idi des Mini Elidyle – champion International ©Elevage du Clos des Mouyssoux

« Comme tous les passionnés, je vais dire que c’est la race la plus merveilleuse au monde ; ceux qui ont la chance de vivre avec un ou des chihuahuas ne me contrediront certainement pas !

En ce qui me concerne, mon coup de foudre pour le chihuahua est né en 1974, mais, j’ai dû attendre quelques années avant que Carla, ma première t’chi, arrive dans ma vie ; très rapidement, j’ai commencé les expos avec cette femelle et je me suis prise au jeu : ce qui n’aurait dû être qu’un simple passe-temps s’est transformé en une passion dévorante…

Très vite, un joli mâle anglais est arrivé à la maison : ce fût mon premier champion. Encouragée par l’éleveuse chez qui j’avais acheté Carla, des bébés ont vu le jour au Clos des Mouyssoux… Premiers stress et premiers émerveillements…. Et puis, d’autres chichis sont venus agrandir ma petite famille et d’autres bébés, également…

Je dois dire que les années ont passé très vite car l’élevage est une activité très prenante ! Entre les mise-bas, les soins constants à donner aux chiots et aux mamans, les relations avec les clients et, les week-end passés sur les routes et dans les expos, en France comme à l’étranger, il reste peu de temps pour les loisirs ; en outre, il vaut mieux avoir une santé solide car, il est quasiment impossible de se mettre en arrêt maladie. Quant aux vacances, mieux vaut oublier ce mot !

Heureusement, toutes ces contraintes sont atténuées grâce à des moments merveilleux… Les bébés, tellement attendrissants, dont on ne se lasse jamais !

Et les expos qui m’ont permis d’accéder aux premières places de la compétition et de devenir « Meilleur élevage de France » durant plusieurs années »‘ ; sans oublier le titre très convoité de Champion de France pour plusieurs de mes chiens ; j’avoue que cela aide à surmonter bien des difficultés ou déceptions…

Je tiens à rendre hommage à un chihuahua d’exception, Idy des Mini Elidyle, qui est entré dans ma vie en 1993 ; ce petit chien avec lequel j’étais véritablement en osmose, m’a tout donné, alors que je m’y attendais pas ! En expo, c’était une star, un rien « cabot » mais toujours très pro ! Il a brillé sur de nombreux rings français et étrangers, remportant plusieurs titres de champion ou « Best in Show » et il a eu une descendance de qualité ; j’ai connu avec lui, une complicité rare et un bonheur de tous les instants !

De ce grand champion, il me reste aujourd’hui, deux filles, Thaïs et Unidyl, Championnes de France et plusieurs petits-enfants ; mais je n’oublie pas mes autres compagnons, vivants ou disparus, en particulier, Oxane, championne de France elle aussi, mais, pour moi, bien plus que cela : une princesse dont l’amour, la douceur et la beauté ont embelli ma vie, sur les rings et en privé.

Je précise que tous mes chihuahuas vivent avec moi ; leur présence donne de la couleur à une vie parfois un peu grise ; ce sont mes compagnons des bons et des mauvais jours, ceux dont l’amitié est toujours présente, quoi qu’il arrive ! Chez eux, pas de calcul, pas d’hypocrisie, pas de trahison ; simplement de l’amour à l’état pur…  » Colette

Coordonnées :

Colette Servet
Élevage du Clos des Mouyssoux 63310 Villeneuve les Cerfs
Éleveur SCC : 632033
Tél : 04.70.41.57.02 ou 06.62.60.78.01
E-mail : colette.servet785@orange.fr
Site Internet : http://clos-des-mouyssoux.chiens-de-france.com

Origine du chihuahua

mexicano

El Mexicano du Domaine de San Sébastien – éleveur S. MALGRAT – ©Elevage du Clos des Mouyssoux

Découvert au Mexique, vers 1850, il semble que les origines du chihuahua soient très anciennes.

On a trouvé des gravures sur pierre représentant des petits chiens ayant une forte ressemblance avec ceux que l’on retrouve encore, aujourd’hui, dans ce pays.

Sans être absolument formel, on peut supposer qu’ils seraient les descendants des chiens de Techichi, élevés, par les toltèques, depuis le IXème siècle.

On retrouve encore la trace du chihuahua dans les civilisations mayas, incas et aztèques où il était considéré comme un chien sacré ayant le pouvoir  d’exorciser les esprits du mal et guider l’âme humaine dans son dernier voyage ce qui lui valait le triste privilège d’être, très souvent sacrifié et enterré avec son maître afin de prendre en charge ses péchés et apaiser les dieux.

Mais il pouvait, également, chez les Mexicains peu favorisés, finir dans leur assiette….

Lors de la conquête du Mexique par Fernando Cortez, la race a bien failli disparaitre, en même temps que les grandes familles aztèques. Fort heureusement, certains spécimens ont échappé au massacre et ont survécu, durant plusieurs siècles, en subissant, vraisemblablement, plusieurs croisements et ce sont des archéologues américains, qui les ont découverts, au XIX siècle, dans l’état du Chihuahua.

Mais ce sont des touristes américains, séduits par ce petit chien, qui sont à l’origine de sa survie. En 1904, Midget est le premier chihuahua inscrit à l’Américan Kennel Club ; très rapidement, le chihuahua devient très populaire aux Etats-Unis, figurant régulièrement au Top 10 des races préférées.

En France, il reste très confidentiel durant des décennies, et puis, tout à coup, propulsé sur le devant de la scène par quelques people, sa popularité explose !

En 1970, on compte seulement 65 chihuahuas, inscrits provisoirement au LOF ; mais en 2008, on note 2502 inscriptions !

Aujourd’hui, il est en passe devenir le chien de compagnie le plus populaire….

Hélas, comme dans tant d’autres races victimes de la mode, cela risque de nuire gravement à la race et au bien-être de nos chihuahuas, élevés, parfois, dans des conditions lamentables…

Je ne saurais trop conseiller aux futurs clients de ne pas acheter leur futur compagnon n’importe où. Eviter les animaleries qui importent des chiots élevés en batterie, très souvent malades, retirés à leur mère à peine sevrés et transportés sur des milliers de kilomètres, dans des conditions épouvantables.

Se méfier des pseudos éleveurs qui ne sont, en fait, que des importateurs !

Notre club peut vous fournir une liste d’éleveurs chez lesquels vous aurez la possibilité de trouver un chiot de qualité et en bonne santé ; il suffit d’aller sur son site : http://www.ccce.org

Il existe deux variétés : à poil court et à poil long ; toutes les couleurs sont autorisées, sauf le merle. A part la longueur du poil ; le standard est le même pour les deux variétés.

Le chihuahua a une tête très caractéristisque, dite en pomme, avec parfois, des fontanelles légèrement ouvertes, un nez court, un corps compact et solide ; il doit avoir de bons aplombs ; les yeux et la truffe noires sont recommandés, mais avec certaines couleurs de robe, le nez peut être assorti à celle-ci. Le poids peut aller de 500 gr à 3 kg, mais, le plus souvent, il varie de 1,5kg à 3 kg.

Pour une description plus détaillée, consulter le standard FCI N° 218/21.10.2009/F

©Elevage du Clos des Mouyssoux

Caractère du chihuahua

audace

Audace du Clos des Mouyssoux – ©Elevage du Clos des Mouyssoux

Le chihuahua a une très forte personnalité : intelligent, vif, curieux, joueur, dynamique, courageux, voire téméraire, il ne laisse personne indifférent !

Il a pour son maître un amour inconditionnel, mais, en même temps, il apprécie son indépendance.

C’est un excellent gardien, ou, plus précisément, une sonnette d’alarme qui prévient dès qu’un intrus se présente sur son territoire.

Bien que petit, le t’chi reste un vrai chien et doit être élevé comme tel ! Son éducation doit être ferme car il est très volontaire et fera tout pour imposer sa loi.

Trop le materner serait une erreur risquant de le rendre très capricieux, voire insupportable. On doit veiller, le plus tôt possible, à sa sociabilisation, envers les humains et les autres chiens,  l’idéal étant de commencer lorsqu’il est chiot.

©Elevage du Clos des Mouyssoux

Santé du chihuahua

Normalement, le chihuahua est un chien robuste qui peut vivre très vieux.  chiot

Toutefois, il faut veiller à son alimentation car le surpoids le guette, ce qui peut raccourcir sensiblement sa durée de vie ; éviter les friandises et les suppléments inutiles.

C’est une erreur que de garder constamment, son chihuahua dans les bras ou dans un sac car il adore les balades ; sortez-le régulièrement et si vous possédez un jardin, laissez-le se défouler !

En hiver, il est préférable de protéger son t’chi avec un pull, surtout s’il s’agit d’un poil court.

Le chihuahua ayant tendance à sauter des bras très facilement, il faut le tenir fermement afin de lui éviter des chutes graves voire mortelles ; pour les mêmes raisons, il est fortement déconseillé de confier un chihuahua à un jeune enfant qui pourrait lui faire mal en le serrant trop fort dans ses bras ou pire, le laisser tomber, ce qui pourrait lui être fatal.

L’entretien du chiot ne pose pas de gros problèmes ; cependant, certains points à surveiller :

• Les dents qui ont tendance à s’entartrer ; à titre préventif, on peut les brosser avec un dentifrice pour chien ; sinon, procéder à un détartrage lorsque cela s’avère nécessaire.

• Les yeux qui sont à nettoyer régulièrement, avec un produit spécifique.

• Les ongles à raccourcir s’ils ne s’usent pas suffisamment.

• Le poil à brosser au moins une fois par semaine ; procéder à un shampoing, environ tous les mois ou tous les deux mois, selon le style de vie du chien.

• À partir de 7 ou 8 ans, il est utile de faire un bilan de santé, afin de dépister d’éventuels problèmes et de les traiter.

©Elevage du Clos des Mouyssoux

Ses besoins

furby

Furby

  • Chien de compagnie, par excellence, le chihuahua apprécie par dessus tout, la présence de son maître, d’un et même plusieurs congénères ; peut supporter, occasionnellement, de rester seul.
  • Vit aussi bien en appartement qu’en maison mais apprécie les promenades et certaines activités (obé-rythmée, agility, etc…).
  • Véritable chien dans un petit format, demande une éducation un peu ferme afin de ne pas devenir tyrannique.
  • Généralement assez gourmand, doit avoir une alimentation bien gérée, sinon, risque d’embonpoint.
  • Ne doit pas être confié à de jeunes enfants, sans surveillance, car risque de chutes fatales.

Liens utiles sur la race

© Isabelle pour Entre Chien et Nous

Partagez si vous aimez !

Vous pouvez aussi laisser un commentaire :

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Rock Star

Le bichon maltais : caractère et besoins

• Bichon maltais – Race présentée par Entre Chien et Nous avec ...

Charlotte

Le shih-tzu : caractère et besoins

• Shih-tzu – Race présentée par Monique et Aurélie, éleveuses familiales en ...

Jack Russel

Le jack russel terrier : caractère et besoins

• Jack russel terrier – Race présentée par Laurence, éleveuse dans les ...

Actarus Von Lawranshome

Le teckel : caractère et besoins

• Teckel – Race présentée par Marie-Laure, éleveuse en Alsace Retrouvez à ...